Prochaines expositions:

  • Dansant devant les caméras: une collection de photos de Dantza
    • Donostia: Salle d'expositions de la Société Photographique de Gipuzkoa, du 11 Janvier au 6 Février 2019
    • Zarautz: Photomuseum, du 12 Février au 19 Mars 2019
  • À travers l'Amérique de solstice à solstice
    • Donostia: Salle Andrestegi du Centre Carlos Santamaria de l'UPV/EHU, du 4 au 19 Mars 2019
    • Vitoria-Gasteiz: Campus d'Araba de l'UPV/EHU

Information sur les expositions menées jusqu'à présent:

Parmi ces expositions, ici vous trouverez des informations sur toutes celles qui sont liées à des projets menés par l'association Itxurain d'Alkiza, dans le cadre de l'initiative Itxurain, Alkiza uztartzen.


Dansant devant les caméras: une collection de photos de Dantza

Almute dantza.

  • Donostia: Salle d'expositions de la Société Photographique de Gipuzkoa, du 11 Janvier au 6 Février 2019.
  • Zarautz: Photomuseum, du 12 Février au 19 Mars 2019.

Dansant devant les caméras: aperçu du projet

Dantza n'est pas un film ordinaire. Dantza nous raconte une histoire au moyen de la danse. Cette histoire se passe dans un village, dans n'importe quel village du milieu rural ; en fait, elle pourrait vraiment se dérouler dans n'importe quel village du monde. C'est aussi une métaphore de la vie et de la lutte pour la survie, de telle sorte que dans le développement du film on recueillit le cycle allant de la semence à la maturation du fruit, de la naissance à la mort, en même temps qu'on nous parle aussi du travail, de l'amour et de la fête.

Les images présentées dans cette exposition ont également été arrangées en fonction du cours de l'histoire racontée par le film. Voilà, dans les premières photographies, le chaman (être androgyne : la déesse Soleil, Amaterasu), improvisant sa danse dans la grotte dans la prière de la pluie, implorant au ciel l'eau indispensable pour que la terre porte ses fruits. Puis nous voyons la terre se réveiller –comme le centre de la zinta dantza, on y voit l'arbre qui commence à être couvert de feuilles, l'arbre de vie– ; d'autre part, les êtres abominables qui s'en approchent représentent des fléaux, des moustiques et des taons (ezpata dantza) : après leur attaque, nous pouvons voir l'arbre se replier, et les fruits affectés dans le sol. Vient ensuite le feu que le paysan utilisera pour affronter la peste (Bizkaiko erregelak), puis les rites funéraires (irradaka), où l'on peut apprécier la forme de cromlech symbolisée par la ronde de femmes. Après l'hiver, le printemps éclate, et le pommier s'habille de fleurs colorées, fleurs qui à la fin de l'été apportent leurs fruits (sagar dantza). Plus tard, nous voyons les fruits déjà cueillis dans la presse, le travail et la danse que les hommes exécutent autour d'eux (almute dantza). De la pomme viendra le cidre, et tout le village se rassemblera sur la place, en fête (soka dantza, galaiena, godalet dantza). Enfin, dans les deux dernières images, nous trouvons l'amour (Arratiako jota).


Les photographies de cette exposition ont été obtenues lors du tournage de Dantza, un film réalisé par Telmo Esnal (Txintxua Films, 2018). Quand on m'a invité à prendre des photos pendant les séances de tournage, je ne savais pas ce que j'allais y trouver, parce que je ne connaissais pas le monde du cinéma et je n'avais aucune idée des situations et des occasions qui allaient se me présenter pour prendre des photos pendant ces séances. Mais quand j'ai assisté à la première, dès que j'ai commencé à déclencher entre les clairs-obscurs et la poussière que les dantzaris, pieds nus devant les caméras, soulevaient du plancher de la ferme Igartubeiti, le projet photographique que je présente à travers l'exposition a commencé à émerger en moi.

Lire la suite : Dansant devant les caméras: une collection de photos de Dantza

À travers l'Amérique de solstice à solstice

Ruka Pillañ (edo Villarrica) sumendia, gauez. Pucón, Araucanía (Txile).

J'ai préparé cette exposition dans le cadre des activités organisées pour célébrer le 40ème anniversaire de la Faculté d'Informatique de Donostia, et j' ai présenté à la même un petit échantillon des photos prises lors d'un voyage en Amérique que j'ai réalisé en 2016.

  • Donostia: Hall de la Faculté d'Informatique de l'UPV/EHU, du 10 novembre au 22 décembre 2017.
  • Donostia: Salle Andrestegi du Centre Carlos Santamaria de l'UPV/EHU, du 4 au 19 Mars 2019.
  • Vitoria-Gasteiz: Campus d'Araba de l'UPV/EHU.

Pour voir la collection, cliquez sur l'image ci-dessus.

Le voyage et l'exposition

En 2016, j'ai eu la chance de pouvoir faire un voyage de six mois à travers l' Amérique, de juin à décembre. De Terre-Neuve à la mythique Ushuaia, j'ai parcourus environ 27.000 km: la Nouvelle-Écosse, Terre-Neuve, Québec, Concord, New York, La Nouvelle-Orléans, Monterrey, Mexico, Puebla, Costa Rica, Panama, Medellín, Mompox, Carthagène, Equateur, Trujillo, Lima, Atacama, Santiago, Araucanie, Chiloé, Bariloche, Perito Moreno, Ushuaia ... des trains, des bus —de nombreux bus—, des voitures, des bateaux, des avions ... des rues, des villes, des villages, des musées, des plages, la jungle, le désert, les montagnes, des hommes et des femmes ... des stations, des bars, des hôtels.

Lire la suite : À travers l'Amérique de solstice à solstice

Cuba, une vision depuis le Pays Basque

Eduardo.

Exposition presentée à la Salle Titón de l'UNEAC à Santiago de Cuba, du 23 Janvier au 5 Février 2013. Plus tard, quelques unes de ces photos ont été exposées aussi à Euskal Etxea (Centre Basque) de la Habana, lors de l'Aberri Eguna de 2013 (Jour de la Patrie Basque, 2013-03-31).

Pour voir les photos, faire un clic ici (ou ici pour les voir sans utiliser Flash).

Le travail présenté dans cette exposition est une sélection d'images prises à l'occasion de plusieurs voyages à travers Cuba, relié avec des images obtenues à Euskal Herria (Pays Basque). Sur la couverture arrière de El roble y la ceiba. Historia de los vascos en Cuba (Txalaparta, 2003), écrit par Cecilia Arrozarena Uribe, havanais d'origine basque, se lit comme suit: «Parmi les cubains et les basques, il existe une relation longue et un certain regard entendu. Peut-être parce que les deux, chacun à leur manière, sont des peuples île, tenaces à rester en vie et dignes... ». Quelque chose de ce regard entendu sous-tend aussi l'idée et les images de cette exposition.

Lire la suite : Cuba, une vision depuis le Pays Basque

Plus en commun avec la littérature qu'avec la peinture

Rufina Cuba: bizitzaren arrastoak.

Exposition présentée au Modotti Tailerra à Hondarribia, du 11 au 30 Octobre 2011.

Pour voir les photos, faire un clic ici (ou ici pour les voir sans utiliser Flash).

Contrairement à ce qu'on dit communément, je pense que la photographie a plus en commun avec la littérature qu'avec la peinture. Francesc Català Roca (Photographe. Catalogne, 1922-1998).

Lire la suite : Plus en commun avec la littérature qu'avec la peinture

Regards 2.♀

Mariluz. Chinchero (Cuzco), 1997.

Exposition présentée à la Faculté d'Informatique de Donostia (Saint Sébastien), en Décembre 2006.

Pour voir les photos, faire un clic ici (ou ici pour les voir sans utiliser Flash).

Des regards des femmes pris ici et là, capturés par les yeux du photographe, inmortalisés au moyen de produits chimiques ou du capteur numérique.

Lire la suite : Regards 2.♀

Les pommes et la fabrication du cidre

Sagar biltzen, euripean

Exposition présentée au Centre Culturel d'Alkiza, le 9, 10 et 11 Septembre 2011.

Pour voir les photos, faire un clic ici (ou ici pour les voir sans utiliser Flash).

Pommes, cidre ... il est bien connu qu'ils sont d'une grande importance depuis des siècles dans le Pays Basque.

Lire la suite : Les pommes et la fabrication du cidre

Dressage de meules de fougère

Herrirantz II

Exposition présentée au Centre Culturel d'Alkiza, en autumne 2009.

Pour voir les photos, faire un clic ici (ou ici pour les voir sans utiliser Flash).

Des bœufs, des faux, des râteaux, des chars, des traîneaux... outils si fréquents jusqu'à très récemment dans nos forêts et prairies, ont été utilisés pour dresser cette meule de fougère à côté de chez Lete à Alkiza...

Lire la suite : Dressage de meules de fougère

Fabrication de charbon de bois à Ikilisagasti

Ke artean II

Exposition présentée au Centre Culturel d'Alkiza, en printemps 2009.

Pour voir les photos, faire un clic ici (ou ici pour les voir sans utiliser Flash).

Les charbonniers ne seront pas visibles plus longtemps dans les montagnes du Pays Basque, à moins que pour les photos. Bien qu'ils existent encore dans nos villages des charbonniers compétents, capables de construire une meule, y mettre le feu, et la garder vivante et enfumée pendant des jours, la fabrication du charbon, comme beaucoup d'autres professions, apparaîtra dans la liste des emplois perdus dans le 20ème siècle dans les livres d'histoire. Avec ces photos nous voudrions éviter que ces activités --et ce mode de vie, en quelque sorte-- soient complètement oubliées.

Lire la suite : Fabrication de charbon de bois à Ikilisagasti

Abattage des porcs

Leteko atarian I

Exposition présentée au Centre Culturel d'Alkiza, en Novembre 2008.

Pour voir les photos, faire un clic ici (ou ici pour les voir sans utiliser Flash).

La fête du porc à Alkiza, en Novembre 2008: le cochon, élevé et nourri chez Aranguren, a été abattu dans "beheko plaza", la place du village; les boudins, chorizos ??etc. ont été faits chez Peru; à la fin, un déjeuner populaire a eu lieu au fronton.

Lire la suite : Abattage des porcs